Notre histoire

bandeau-notre-histoire.jpg

Marie Bagnoli & Louis Grimal

En 2009, Marie Bagnoli et son frère Louis Grimal ouvrent à Marseille leur premier atelier de diamantaire dans un bureau en étage de la rue Venture.

Diplômée de FGA, institut de gemmologie londonien, la jeune créatrice qui avait déjà fait ses armes chez les grands noms de la joaillerie, crée avec Louis Hope, sa propre marque. Hope the Diamond Store devient le seul joaillier à Marseille à ne vendre que ses propres créations, entièrement imaginées et fabriquées dans ses ateliers.

Marie rêve de faire ce métier depuis qu’elle a 7 ans. Véritable amoureuse de la pierre et des bijoux, elle ne conçoit son métier que par et pour ses clientes.

Que ce soit dans la création pure ou dans la transformation de bijoux anciens qu’on lui apporte, le résultat doit ressembler à celle qui le portera


L’espoir de Hope

Hope se mobilise pour les associations caritatives.

Chaque année à Noël, tout le bénéfice des ventes du bracelet cordons étoiles est reversé à une association. En 2015, Un chèque de 5000 euros a été remis à l'association pour « le Fil d’Ariane » pour le pôle des greffes pédiatriques de l’hôpital de la Timone.

notre-histoire-gch1.jpg
notre-histoire-gch2.jpg
histoire-retraite.jpg

Haut